WOTN Paris 2014 – Ça c’est fait!

B1

Il y a 101 jours, le 27 février exactement, je commençais à courir avec le Paulette Running Club. Avant ce n’était pas trop mon truc d’enfiler une paire de baskets pour aller courir seule dans la rue (mais ça c’était avant), d’ailleurs je n’avais même pas de baskets adaptées à la course à pied. Mais ce jour-là j’ai découvert une nouvelle façon de courir. J’ai découvert les sessions Nike Running et tout ce qui va avec : la musique, l’appli Nike Plus, l’ambiance, les copines, la style et j’en passe. C’est à ce moment-là que j’ai commencé à apprécier la course. Je me suis même surprise à aller courir seule et à aimer ça. Mes débuts était laborieux je n’enchainais pas les kilomètres, mais j’ai persévéré et très vite j’ai progressé. Je ne pensais pas 100 jours avant être capable de faire 10kms à ce rythme sans m’arrêter. Je suis donc très fière d’avoir réussi ce challenge personnel.

Ce dimanche 8 mai, après 4 semaines intenses en entrainements et en surprises, la course We Own The Night, 10k Pour Elles, a enfin eu lieu.

B2

8h00: Je prends le métro en bas de chez moi dans le Nord-Ouest de Paris pour me rendre dans le Sud-Est de Paris et déjà là je croise quelques jeunes femmes vêtues de ce beau tee-shirt turquoise Kiss my Race. A chaque arrêt ce sont des dizaines de filles qui envahissent le métro. La vague turquoise prend alors de plus en plus d’ampleur. Arrivée sur place, on prend conscience de la grandeur de l’évènement, nous sommes 8500 filles venues des quatre coins de la France prêtes à relever ce défi.

B3

9h25-9h55: Nous sommes en place dans notre sas. Quelques minutes avant le top départ Cindy, la coach Nike, nous  donne un dernier entrainement en guise d’échauffement du haut de la porte de départ dans une ambiance festive sur le son de dj Greem du groupe C2C venu spécialement pour l’occasion.

B4 B5

10h00:

Top départ! On lance toutes notre appli. L’ambiance est au rendez-vous, la musique est à fond. Il fait déjà 22°C. Il va falloir se concentrer pour affronter la chaleur et les longues montées.

La première côte a eu lieu au 2e km. Je sens à ce moment-là que je suis déjà être toute rouge et j’ai l’impression d’être la seule. Je me dis qu’il me reste encore 8kms à tenir et ça me démoralise, alors je me concentre sur ma musique et je chante !

Heureusement au 3e Km une première descente arrive et me permet de récupérer et trouver mon rythme de croisière. Je relache mes bras, je souffle j’essaie de récupérer.

Au 4e km j’aperçois mon chéri, ça me redonne la pêche!

Au 5e km j’ai presque envie d’accélérer pour avoir droit à mon verre d’eau. Verre que je ne bois finalement qu’à moitié et me vide le reste du gobelet dans le dos pour me rafraichir. Whou ça surprend! Après ça, je peux repartir de plus belle. Quoi que je regrette déjà de n’avoir bu que si peu.

Après le 7e km une autre montée nous attends, moins longue que la première mais plus inclinée cette montée vers l’église est hard mais je ne lâche rien je ne veux pas m’arrêter.

Au 8e Km je me dis qu’il ne reste plus que 2 kms soit 2 tours du Parc Monceau, allez, on ne lâche rien c’est la fin!

Enfin il y a sur le 9e Km un passage complètement dingue dans un tunnel totalement noir avec de la musique à fond, des fumigènes et des faisceaux de lumière en veux-tu en voilà. L’espace d’un instant on se croit en boîte de nuit.

A quelques mètres de l’arrivée j’entends la voix d’un des coachs Nike dans les haut-parleurs nous encourager jusqu’au bout. Malgré la fatigue j’accélère et je passe la ligne d’arrivée à 56 minutes et 48 secondes et j’en suis très satisfaite !

B6

Juste après la ligne d’arrivée, nous avons toute récupéré des ballons dont certains étaient gagnants. Ma coéquipière de course et amie a par exemple gagné un dossard pour le 10Km Centre en octobre. En guise de médaille nous avons toute reçu un joli bracelet, et je dois dire que je le trouve très bien (et avouons-le c’est quand même plus girly qu’une médaille non?)

Après le Run nous avons eu droit à un plateau de ravitaillement paradisiaque avec des tonnes de fruits, de l’eau de coco et bien sûr de l’eau. Merci à Nike, aux organisateurs, coachs, partenaires et volontaires pour cette course exceptionnelle et ces 4 semaines d’entrainements au top ! Vous nous avez vraiment gâtées !

J’ai fais de très belles rencontres pendant ces 4 semaines et j’espère pouvoir participer de nouveau l’année prochaine.

En conclusion: Que vous soyez débutantes ou confirmées je vous recommande chaudement cette course !

Et vous, comment avez-vous vécu ce moment ?

Partantes pour 2015 ?

Publicités