City Trail Impérial d’Ajaccio

 

 

city_trail_imperial_ajaccio_corse_mademoiselle_martinez_3

Ça y est je peux dire que j’ai enfin fait mon premier Trail. Bon ok, c’était un City Trail, mais quand même, ça change des courses classiques. En plus la course avait lieu de nuit.

Je suis arrivée vers 12h00 sur Ajaccio après 2h de route en provenance de Porto-Vecchio, j’en ai profité pour faire un tour à Décathlon (le seul en Corse) et prendre un peu le soleil en terrasse face à la mer. Le temps était juste parfait mais je gardais à l’esprit qu’à 20h30 la température n’allait pas être la même. Je suis très frileuse, du coup j’avais prévu une tenue classique de running: chaussures, leggings long, top long + des accessoires pour bien rester au chaud: une doudoune légère sans manche, des gants de course et un wrap. J’avais même pris mes chaufferettes au cas ou.. Finalement j’ai laissé mes gants et mon wrap sur la ligne de départ. J’ai bien fait car en courant j’ai presque regretté de porter cette doudoune sans manche.

Il parait qu’en 48h les inscriptions étaient closes. Le départ était prévu à 20h30 place du diamant. Nous étions 800 coureurs. On était tous impatient. Au moins un heure avant le départ beaucoup de coureurs s’échauffaient dans le sas de départ pendant que moi je profitais du concert de chants Corse donné sur la place du diamant. Juste avant le top départ on se sentait un peu serré, d’ailleurs certains coureurs sont partis devant le portique de départ par manque de place dans le sas.

Une fois lancée je me suis retrouvée emportée par une foule, j’ai jeté un coup d’œil à ma montre qui indiquait plus de 12km/h et j’ai vite compris que je ne courrais pas à mon allure mais au dessus. Au 2e kilomètres je sentais déjà la fatigue. C’est dans ces moments là qu’on se dit que les sas d’allure et les coureurs d’allure c’est quand même une bien utile. J’ai donc ralenti tout naturellement et j’ai enfin trouvé mon rythme. Malheureusement j’ai vite été coupée dans mon élan (comme tous les coureurs d’ailleurs). Nous nous sommes retrouvés au pied d’un escaliers très étroit et nous avons patienté… LONGTEMPS! et quand on pensait que c’était enfin terminé, qu’on allait pouvoir repartir de plus bel, rebelote, ça bouchait de nouveau . On a bien patienté 10 minutes en bas de ces deux escaliers.

L’autre moment dur (pour moi) c’était les montées aux kms 7 et 8. Aie aie aie… Je me suis retrouvée obligée de marcher. Et même quand je me suis dit « allez ma grande tu es la pour courir alors on s’y remet… doucement mais surement! » et bien je me suis rendu compte que j’allais aussi vite (enfin aussi lentement) que les participants qui marchaient à côté de moi.

J’ai adoré les deux passages sur la plage. Je ne m’y attendais pas. Je n’avais pas vraiment repéré le parcours à vrai dire. Heureusement pour moi, je cours de temps en temps sur la plage, ça ne m’a donc pas perturbé.

Une fois arrivée j’ai entendu plusieurs personnes parler d’erreur de parcours. J’ai compris par la suite qu’une partie du peloton de tête s’était trompée à cause d’un signaleur qui n’était pas en place car il ne s’attendait pas à voir arriver les premiers coureurs si tôt.

En conclusion j’ai adoré cette première édition du City Trail de nuit à Ajaccio et il me tarde de revenir l’année prochaine!

city_trail_imperial_ajaccio_corse_mademoiselle_martinez_4

Baskets: Hoka One One route | Legging: Nike | Top: Icebreaker | Doudoune: Pro Touch | Lampe frontale: Casa | Wrap: Nike |
Gants: Intersport | Chaufrettes: Grabber | Crème chauffante: Jewin | Tablette hydratation + energy booser: Isostar

city_trail_imperial_ajaccio_corse_mademoiselle_martinez_2

source video: Corse Matin – Dailymotion

 

 FB TWbulle2

 

 

Publicités