De l’autre côté de la course

25-09-2016-triatlon-extreme-sud-corse-lecci-charly-picciochi

Depuis que je cours, j’ai participé à plusieurs compétitions, petite ou très grande et a chaque fois une des choses qui me marque le plus c’est le travail des non-coureurs, salariés ou bénévoles tout le monde y met du sien pour que les coureurs vivent l’événement en toute sécurité, sans cafouillage et dans une bonne ambiance.

Ce week-end avait lieu le triathlon Extrême Sud Cross à côté de chez moi organisé par le Club Sud Corse Triathlon , je ne suis pas triathlète, mais mon amie Clémence qui participait à cette course a lancé un appel sur facebook. J’ai saisi la balle au vol et je me suis proposée bénévole. « Attention il faut être sur place à 7h dimanche matin » m’a t-elle prévenu, « Pas de problème je serai là! »

– 6h – 

Mon réveille sonne, dur dur! Moi qui me lève plutôt vers 7h30 en ce moment ça fait quad même une différence, d’autant plus que ça faisait longtemps que je ne m’étais pas levée avant le soleil. Ça me fait prendre conscience que l’été est bel et bien fini. ça me rend triste mais à la fois ça me donne envie de profiter encore plus de mes journées.

– 7h –

J’arrive sur place, l’ambiance est bon enfant, on nous offre le petit dej. J’ai froid, il fait 10°C .

25-09-2016-triatlon-extreme-sud-corse-lecci-4

– 7h14 –

Le soleil se lève sur Punta d’Arasu , il semble orange fluo, C’est magnifique! ça me donne envie de venir de nouveau courir ici le matin. On nous brief, on nous remercie (beaucoup) d’être là puis on on commence à nous attribuer à chacun un poste. Certains bénévoles inscrits ne sont pas là, je comprends donc que l’organisateur doit vite revoir ses plans. Je fais la connaissance de quelques bénévoles avec qui on parle de (je vous le donne en mile) de sport! Les générations se mélangent j’adore ça!

25-09-2016-triatlon-extreme-sud-corse-lecci-3

– 8h –

Mon amie arrive, elle est toute belle dans sa tenue de triathlète! ça me fait plaisir d’être la pour elle, j’espère que je pourrai la voir un peu pendant sa course. Je ne sais pas encore à quel poste je vais être.

– 9h

La course démarre dans une demie heure, on m’attribue enfin un rôle. Je serai sur la partie vélo, j’orienterai les coureurs sur une fourche, ils passeront devant moi une première fois dans un sens, puis repasseront et prendront un autre chemin, à moi de bien les orienter en me positionnant correctement mais aussi à l’aide de rubalises.

25-09-2016-triatlon-extreme-sud-corse-lecci-2

– 9h30  –

Je suis en poste, il fait chaud! Pas un seul nuage dans le ciel. Je fais la connaissance d’un autre bénévole et père d’une coureuse, il me parle des règles du triathlon, on encourage les coureurs ensemble, il me parle de sa fille, je sens qu’il est fière d’elle. Clémence arrive à vélo j’essaie de la mitrailler! Elle a le smile (comme toujours!)

25-09-2016-triatlon-extreme-sud-corse-lecci-mademoiselle-martinez-1

– 11h30

Tous les vélos sont passés. La course enfant qui suit ne commence pas tout de suite, j’en profite pour retourner au point d’accueil me prendre quelque chose à manger, je demande si on a besoin de moi ailleurs pendant ce laps de temps mais les organisateurs préfèrent qu’on reste à nos postes pour savoir ou on est. Je retourne à mon poste, il fait très chaud, il va surement se passer 1h avant que les enfants commencent leur course. J’envoie des sms à 2 autres bénévoles qui sont sur le départ, ils me confirment que les enfants n’ont pas encore commencé la nage (la première des 3 disciplines). J’aurai du prendre un bouquin. La batterie de mon téléphone s’épuise. J’aurai du prendre un chargeur externe. Mais je ne veux pas me plaindre, je patiente, il faut beau, je me sens bien, seule au milieu du maquis.

-13h

Les enfants passent devant mon poste, j’ai encore plus envie de les encourager que les adultes, ils m’impressionnent. Très vite ma copine qui a terminé sa course vient me rejoindre, elle connait beaucoup de jeunes de son club alors elle les encourage avec moi.

– 14h

Le dernier enfant passe devant moi avec le serre-file qui ne cesse de l’encourager. Je ferme mon poste et ramasse tous les rubalises que je croise sur mon chemin.

– 15h

L’épreuve de course à pied se termine, on fait une ola pour le dernier enfant sur la ligne d’arrivée! On nous propose de rester pour le repas prévu pour les coureurs et bénévoles mais je préfère rentrer (et puis je n’ai pas attendu 15h pour manger, donc je n’ai pas faim!) Et surtout je crève de chaud dans mon jean noir. La température est monté jusqu’à 27°C. Je décide donc de rentrer.

– 16h

Finalement une fois à la maison, je me rafraîchie j’enfile un maillot de bain, un short des claquettes et je retourne sur cette même plage avec mon homme, il va féliciter notre amie, on regarde un peu le podium et on part se caler sur la plage! Après avoir passé toute la journée debout ça fait du bien de se poser un peu.

25-09-2016-triatlon-extreme-sud-corse-lecci-charly-picciocchi-2

Ce que je retiens de cette expérience

En tant qu’ancienne organisatrice d’événement (plutôt BtoB pour ma part), j’étais vraiment curieuse de voir une course de l’autre côté. Je suis bien consciente que le travail sur place en tant que bénévole ne représente qu’une part infime de tout le travail déjà effectué en amont par les organisateurs pendants plusieurs semaines, voire plusieurs mois! Mais je sais que sur le terrain on a toujours besoin de bras (et de sourires). Je suis contente de ma petite contribution dans ce bel événement sportif. Je pense me prêter plus souvent à cet « exercice » de bon cœur.

25-09-2016-triatlon-extreme-sud-corse-lecci-mademoiselle-martinez-2

Mes conseils pour être un bénévole en or

Les bonnes attitudes à adopter, les erreurs à éviter…

  • L’état d’esprit: Comme toute action bénévole il faut y aller de bon cœur ou ne pas y aller du tout. Ma première recommandation serait de tenir son engagement, si vous acceptez de venir aider, faites le vraiment, ne vous désistez pas au dernier moment car on compte vraiment sur vous! Ensuit, il faut accepter qu’on est la pour travailler, ce qui veut dire que vous ne verrez peut-être pas grand chose de l’événement mais c’est le jeu car vous êtes la pour aider au bon déroulement et non pas en tant que spectateur, invité ou participant. Quand je travaillais dans l’événementiel c’est quelque chose qu’il fallait vite intégrer pour assurer! Après bien-sur si on peut mêler l’utile a l’agréable alors banco!
  • La tenue: Généralement on arrive tôt sur ce genre d’événement, on reste longtemps et on s’active beaucoup. Prévoyez donc une tenue ou même plusieurs en fonction de l’évolution de la météo, il faut se sentir suffisamment à l’aise pour bouger correctement, et si l’événement est en extérieur, pensez à vous protéger du soleil (crème solaire, casquette, lunettes..)
  • A manger et à boire: Même si souvent on vous propose à manger, je vous conseillerai quand même d’avoir toujours dans votre sac à dos une grande bouteille d’eau et quelques en-cas. Comme ça si vous êtes occupés et trop loin de la buvette/cuisine vous ne mourrez pas de faim ou de soif et en plus vous serez sure de manger quelque chose que vous aimez  😉
  • Livre et/ou musique: Bon alors bien-sur on n’est pas la pour lire son bouquin à la plage mais ça peut être utile sur les temps morts.
  • Téléphone: Assurez-vous d’avoir suffisamment de batterie pour contacter les organisateurs ou les secours en cas de pépin. Et surtout avant de partir en poste prenez bien les numéros utiles avec vous pour éviter d’avoir à courir demander de l’aide.

Comment devenir bénévole à votre tour?

Sur la plupart des sites internet où on s’inscrit pour une course il y a  souvent une rubrique bénévole ou vous pourrez postuler facilement. Renseignez-vous donc sur les courses qui ont lieu autour de chez vous et appelez les. Pensez aussi à vous rapprocher des clubs qui sont aussi parfois organisateurs de courses.

 

25-09-2016-triatlon-extreme-sud-corse-lecci-charly-picciocchi-3

 

Photos:  Photos : Sarah Molino, Nathalie Kilburg,Sophie Le Martin Paoli, Séverine Nardini, Charly Picciocchi et Claudio Loschi et moi-même

 

 

 FB TWbulle2

 cropped-banniere-mademoiselle-martinez-juin-2016.png

Publicités