SEMI-MARATHON DE PORTO-VECCHIO 2016

semi-marathon-de-porto-vecchio-2016-mademoiselle-martinez-2

Comme dit l’adage, jamais deux sans trois. C’est donc la 3e édition du semi-marathon de Porto-Vecchio qui se déroulait dimanche 23 octobre entre le port et la route des plages de Palombaggia et Santa Giulia.

La première année j’étais spectatrice, la 2e année les organisateurs ajoutaient une nouvelle épreuve en plus du semi et je me présentais donc au départ du 10km 2015. Cette année c’est un 8km marche non chronométré qui a été ajouté aux 2 courses et, encore une fois, j’ai choisi l’épreuve du 10km.

Samedi soir juste avant qu’on ne nous ferme l’accès, je suis allé récupérer mon dossard au centre culture de Porto-Vecchio. C’était moins une, on est rentré un peu tard de notre randonnée aux lacs de Melu et Capitellu mais je voulais absolument le récupérer le samedi et non pas le dimanche matin de la course. Je récupère donc un sac avec mon dossard N°587, un joli tee-shirt bleu en taille M, à défaut d’un S, mais je me souviens que ceux de l’année dernière taillaient vraiment très petit. Le M me va donc comme un gant, et oh surprise, une casquette Hoka One One. Je ne la porterai pas, elle me semble un peu grande et ne l’ayant jamais portée avant j’ai peur qu’elle déteigne sur mon fronf ahahha 😀 Et j’ai déjà prévu ma casquette perso pour éviter les gouttes de pluie ou de sueur dans les yeux.

Cette année le parcours n’a pas changé, seule la météo nous a un peu fait peur. à 8h du matin (à 1h du départ) le ciel était tout gris, il ne faisait pas très froid mais le ciel menaçait de pleuvoir. En arrivant sur le lieu de départ (Palombaggia) j’hésite encore à courir avec mon coupe vent. Finalement je décide de le laisser dans la voiture, je me dis que je vais me réchauffer en courant, et il vaut mieux avoir un peu froid au départ, que trop chaud en courant.

Sur la ligne de départ l’ambiance est bonne. Cette année nous n’avons pas servi de festin aux moustiques! Je retrouve Laurence P, Laurence C, Sandie, Tara, Antoine, Paul-Jo etc. parmi tous les autres coureurs… Nous sommes tous à la fois excités et un peu stressés comme avant chaque course. Cette année c’est la jolie Feisa, la danseuse qui nous offre l’échauffement, je le suis volontiers, j’ai encore un peu froid. Puis on se place dans le sas de départ en fonction de notre temps estimé, je me place au milieu du sas.

9h15 les 2 tops départ sont donnés en même temps (départ depuis le port pour le semi, et depuis Palombaggia pour les 10km course et 8km marche). Je me sens assez sereine, j’enclenche ma montre et je mets ma musique. Je décide de courir comme à mon habitude, sans trop forcer, je ne suis pas dans un état d’esprit de compétition. J’essais de ne pas partir trop vite, mais au bout de 2km je me rends compte que je suis toujours au dessus de 10km/h (d’habitude je me cale à 10km/h et j’y reste) mais bizarrement cette allure semble me convenir, je me sens très bien alors je conserve cette vitesse étonnement élevée pour moi. Je suis des yeux Laurence C. qui m’a dit sur la ligne de départ qu’elle finissait généralement cette course en 55 minutes. Je l’aurai dans mon viseur durant toute la course. Elle me motive! Le rythme est régulier et je me rends compte que toutes les montées me font beaucoup moins souffrir que l’année dernière. D’ailleurs les quelques personnes que je dépasse, je le fais souvent sur des montées. Je ne suis pas fatiguée. J’apprécie la vue, et j’aime beaucoup les petits marquages au sol laissé par les organisateurs: « curaghju » « beau » « vue ».

Je trouve le temps juste parfait. J’ai bien fait de laisser ma veste. Il fait ni trop chaud, ni trop froid, et même les quelques fines gouttes qui tombent aux alentours du 7e km sont agréables. J’espère juste qu’il n’y aura pas de grosse averse.

Au 7e km je commence un peu à fatiguer mais je connais parfaitement cette route et je sais qu’on y est presque. Après la monté de Bocca del oro et celle de l’embranchement pour aller vers Marina di Santa Giulia, le plus dur sera fait.

A 8,5 km je sais que dans 500m on va arriver à cette fameuse longue descente d’1 km alors je décide de relâcher un peu mon corps avant d’entamer cette longue longue longue descente.

J’adore cette arrivée mais je sais qu’elle est longue et qu’elle peut faire souffrir alors je retiens un peu mes pas sur le début de la descente pour ne pas trop me faire mal aux articulations, puis je lâche les chevaux à 500m de l’arrivée. C’est parti pour les grandes enjambées. Je double quelques personnes, je culpabilise presque de les dépasser ici alors que je les ai vu devant moi durant toute la course. Je double un homme qui me regarde et rit (étonnante réaction).

Quand je passe enfin la ligne, je ne vois pas mon temps. D’ailleurs je ne me suis pas posé la question durant toute la course. C’est Seb qui m’annonce à l’arrivée le résultat: « Tu as vu ton temps? … 52 minutes et 53 secondes! Tu es la 15e femme chérie! » (il s’avérera ensuite que je suis finalement la 16e femme au classement final) Mais quand même… Quelle surprise! Moins 8 minutes par rapport à l’année dernière. Que s’est-il passé? Je suis la première étonnée. Je réalise peu à peu et je ressens une certaine fierté. Je ne me suis pas beaucoup entraînée pendant l’année mais j’ai essayé d’être un peu plus régulière un mois avant la course. Apparemment ça a porté ses fruits. A moins que ça ne soit la rando de la veille qui m’a conditionnée (et moi qui avait peur qu’elle m’épuise…)

semi-marathon-de-porto-vecchio-2016-mademoiselle-martinez-1  semi-marathon-de-porto-vecchio-2016-mademoiselle-martinez-3

semi-marathon-de-porto-vecchio-2016-mademoiselle-martinez-4

semi-marathon-de-porto-vecchio-2016-mademoiselle-martinez-5  semi-marathon-de-porto-vecchio-2016-mademoiselle-martinez-7

semi-marathon-de-porto-vecchio-2016-mademoiselle-martinez-8

semi-marathon-de-porto-vecchio-2016-mademoiselle-martinez-6

 

 

En chiffres:

Distance: 10 km | Temps: 00:52:53 | Scratch: 83/317 | Place catégorie SEF 5/52 | Place sexe: 15/148 | Vitesse: 11,35 km/h

 

Podium SEMI MARATHON DE PORTO-VECCHIO 2016

1 – TIPKURGAT Duncan-Kiptanui 01:14:40

2- MOUELHI Charaf (SDA AIX EN OTHE) 01:14:41

3 – AYADE Houssine 01:16:25

Podium 10KM DE PORTO VECCHIO 2016

1 – KHEMOUCHE Jean (AJ BASTIA) 00:34:28

2 – QUILICI Anthony (ANIMA) 00:35:23

3 – VINCENT Renaud (LES ETOILES DU 8e) 00:35:32

Encore merci à Odile et Franck  pour cette superbe course sur route qui s’impose désormais comme un événement sportif incontournable de la région

A l’année prochaine sans hésitation!

 FB TWbulle2

 cropped-banniere-mademoiselle-martinez-juin-2016.png

 

Publicités